Tonga Mboka...

 

Aujourd’hui nous sommes allés à la rencontre de Tania, notre responsable Partenariat et Sponsoring. Elle a le sens de la négociation tel un commercial aguerri.

 

Quel est ton rôle au sein de CNP et en quoi consiste ton travail ?

Je suis responsable Partenariat et Sponsoring au sein de CNP. Mon rôle consiste à cibler les potentiels partenaires et sponsors et à établir des accords stratégiques avec des entreprises publiques comme privées, afin de financer notre projet ou définir des échanges gagnant-gagnant de visibilité. Nous accompagnons aussi les sponsors/ partenaires en vue d’optimiser leur retour en investissement. Mon rôle consiste aussi à convaincre les entreprises à investir.

Que représente CNP pour toi ?

CNP est une opportunité de contribuer à un projet de grande envergure, et de créer le pont avec les locaux.

C’est aussi le moyen de développer des opportunités d’affaires avec la RDC et le Congo, mais encore d’évaluer les besoins et de créer des synergies pour permettre aux gens désireux de retourner au Congo, de les accompagner et créer de l’emploi.

C’est un projet d’une vie auquel y contribuer est une grande fierté et préparer les générations futures. Les activités seront nombreuses , mais nous y attelons car nous avons beaucoup à nous apporter en travaillant ensemble.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer CNP ? 

J’ai toujours eu à cœur de travailler pour le Congo et développer des opportunités. Rassembler des porteurs de projets, créer, développer, ont toujours été un plaisir pour moi, et dès lors que l’on m’a proposé j’ai sauté sur l’opportunité.

C’était aussi l’opportunité d’apprendre sur le pays et de rencontrer différents acteurs. Accompagner ma sœur sur ce projet est une grande fierté et j’étais ravie qu’elle m’ait sollicité.

Enfin, quels conseils pourrais-tu donner à ceux qui veulent investir ou travailler au Congo ? 

Vivant actuellement au Congo, je suis en mesure d’apporter une vision qui était différente quand j’étais en France. Il ne faut pas se limiter à ce qu’on raconte, il faut venir sur place, visiter, rencontrer les gens , parler à la population pour connaitre les besoins, s’adapter aux mentalités, et beaucoup observer. Ne pas venir avec un esprit de révolutionner le monde, mais être à l’écoute et analyser. Puis à partir de là , en fonction des compétences voir ce que l’on peut apporter, créer de l’emploi, développer des synergies.

Tout le monde n’est pas voué à rentrer , mais si cela vous tient à cœur, faire des allers / retours et se préparer financièrement. Il y a aussi des opportunités d’emplois, démarcher déjà à distance, se rapprocher de différents réseaux pour partager vos cv car le réseau compte beaucoup au Congo.

Après ne pas penser qu’étant de la diaspora on n’a plus de chances , tout dépend de tes compétences et ce que tu peux produire sur terrain. Si besoin désir d’investir ou de venir bosser , nous sommes présents pour vous aiguiller ou vous connecter avec différents réseaux.

Fast & Curious

Bandal ou Paris 

Paris

Ntaba ou Poulet Mayo

Poulet Mayo 

Wewa ou Taxi congolais

Taxi congolais

Portrait congolais

Si j’étais un film ou une pièce de théâtre congolaise, je serais La vie est belle.

Si j’étais un plat congolais, je serais loso, pondu et mipanzi avec du piment.

Si j’étais une musique ou danse congolaise, je serais la rumba congolaise.

Si j’étais une personnalité publique, je serais Marie-Chantal Kanyinda, une femme remarquable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.