Une plateforme incontournable

Être la voix, le rendez-vous des industries créatives africaines. Devenir le carrefour des rencontres de la diaspora congolaise et africaine en France et en Europe.

CNP MAG

Congo Na Paris / Culture  / « Mayi Wangu » et « Women Hold Up the Sky », deux films au cœur DU Congo international Festival 2020

« Mayi Wangu » et « Women Hold Up the Sky », deux films au cœur DU Congo international Festival 2020

Lors du quatrième jour du Congo international film festival (CIFF), lundi 20 juillet, qui se tient dans la ville touristique de Goma, deux films, » Mayi Wangu » et « Women Hold Up the Sky » ont été au centre des échanges. Ces deux films jouent, en gros, un rôle de sonnette d’alarme sur les problèmes qui gangrènent la société congolaise en particulier et africaine en général.

En pleine secousse de Covid 19, la 15ème édition de CIFF continue son bon homme de chemin depuis le 17 juillet. Des projections, échanges houleux et ateliers sont au menu.

Au quatrième jour, le film » Mayi Yangu « , qu’on peut traduire par » Mon eau » en français, a fait revivre le grand dilemme de la population gomatracienne : L’eau. Cette première réalisation du jeune Primo Mauridi Jasmin est l’histoire de jeunes qui affichent un traumatisme lié à des kilomètres qu’ils font pour se procurer de l’eau. En zone mixte, Primo a expliqué la raison d’être de son film. » je cherche juste à nous rappeller qu’avoir de l’eau potable c’est notre droit « , martèle-t-il. » Ça touche un peu aussi le côte du fait que certaines personnes de la ville se sont appropriées le bord du lac Kivu. Chose qui fait que la population, qui n’a pas de robinets chez elle, n’a plus l’accès au lac facilement.

« Le second film du jour, » Women Hold Up the Sky » ou » Les femmes qui soutiennent le ciel « , raconte comment les militantes affectées par l’exploitation minière et d’autres formes d’extraction à grande échelle en Afrique du Sud, en Ouganda et en RDC sont probablement engagée dans la résistance et la lutte active pour reprendre le contrôle de leurs terres, de leurs droits, de leurs corps et surtout de leurs vie.
Réalisé par Nelson Makeng, Yaba Badoce et Sharon Farr, ce documentaire révèle les expériences et l’activisme des femmes dans ces 3 pays africains.

Le plus ancien festival du cinéma en RDC est célébré spécialement cette année sous le thème : » Utambulizi » ( Justice cognitive ).

David Kasi pour Arts.cd

Aucun commentaire

Commenter