La pétillante Grace Malanda Belo est la fondatrice de la plateforme elleselance.com. Consultante et formatrice en stratégie digitale, elle accompagne depuis 4 ans des centaines d’entrepreneurs. À quelques jours de sa masterclass « construis ta stratégie digitale pour 2020 ». Grace nous partage son parcours et nous prodigue des stratégies 2.0 pour des business au top.

 

Bonjour Grace, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Grace Malanda Belo, j’ai 32 ans. En 2016, j’ai commencé mon activité en lançant le blog elleselance.com , où je partageais des conseils à destination des femmes qui souhaitaient lancer et développer leur business en ligne. C’est désormais devenu une plateforme e-learning. Les entrepreneuses et les porteuses de projet peuvent aussi me contacter directement pour avoir des conseils personnalisés. J’ai également lancé mon école de formation elleselance.com. Avec mon équipe, nous formons les femmes à l’entrepreneuriat féminin et le digital. J’interviens aussi en tant que formatrice indépendante au sein de plusieurs organismes comme la Chambre de Commerce et de l’industrie d’Île-de-France et des centres de formation tels que Demos, l’un des plus gros centres de formation d’Île-de-France.

 

Quel a été votre déclic pour vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

J’ai vécu une période très difficile, il y a quelques années. Je suis tombée gravement malade à l’âge de 26 ans. À tel point que je suis restée alitée plusieurs mois, sans la possibilité de faire quoi que ce soit, si ce n’est que réfléchir à mon avenir. Cela a été mon déclencheur. Dès que j’ai commencé à aller mieux, j’ai décidé de changer de vie et je me suis fait la promesse de me réaliser en tant qu’individu. Cette expérience m’a permis de relativiser et de voir la peur de l’échec sous un autre angle. Grâce à cela, j’ai pu dépasser mes craintes, mes doutes et mes peurs.

 

Vous ciblez spécifiquement les femmes, pour quelle raison ?

Quand j’ai commencé, mon public était essentiellement féminin. Les femmes se sont reconnues dans mon message, en raison des thématiques que j’abordais. Je parlais beaucoup de développement personnel, en soulevant des problématiques liées au syndrome de l’imposteur, la peur de l’échec ainsi que les nombreux doutes propres à l’entrepreneuriat. J’ai alors décidé d’embrasser cette cible, qui s’est imposée à moi.

Pourquoi avoir choisi la formation comme secteur d’activité ?

J’aime transmettre, partager et je me suis totalement retrouvée dans ce domaine. 

J’ai rapidement compris qu’il y avait un réel besoin, notamment auprès des femmes entrepreneuses. Mes compétences et mes qualités me permettaient d’apporter une valeur ajoutée à cette activité.

Quels conseils donneriez-vous pour améliorer nos business à l’ère numérique ?

  1. S’approprier le digital : Avec la crise sanitaire, nous voyons tous, l’importance de digitaliser son activité afin de la pérenniser. Le digital offre des opportunités considérables et redéfinit la notion de distance et de frontière. Il permet d’ouvrir son portefeuille clientèle à l’international. Vous pouvez mettre vos produits et vos services à la disposition de votre clientèle qu’elle se trouve à Paris, à Dakar ou bien à Brazzaville. Enfin, le digital permet de faire valoir son expertise au plus grand nombre et de développer rapidement son image de marque.  
  2. Se former régulièrement au digital et rester curieux : le digital offre des opportunités indiscutables, mais pour cela, il faut connaitre les bonnes stratégies, les bons leviers et les bons outils. Rester curieux et ouvert, car les choses évoluent rapidement. La formation est indispensable dans ce domaine. Vous pouvez vous former de plusieurs manières : lire des livres, assister à des webinaires, s’inscrire à des newsletters ou suivre des MOOC. Sinon, on devient vite obsolète. Grâce à la formation en ligne on peut se mettre à jour régulièrement et améliorer son business sans avoir à débourser des sommes astronomiques.
  3. Utiliser le digital en tant qu’outil pour mieux connaître sa clientèle et être à l’écoute de ses besoins : Avec le digital, on a accès à tellement d’informations sur sa clientèle, ce qui permet d’orienter notre business. On n’a jamais été au plus près de notre clientèle. On peut déterminer avec précision ses profils clients, leurs besoins, adapter nos offres régulièrement afin de leur délivrer ma meilleure solution. 

 

Que diriez-vous à une personne qui souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat ? 

 

  1. Ne pas rester seul.e.s. Il faut d’abord identifier les entrepreneurs qui font l’activité que l’on souhaite faire et ne pas hésiter à les contacter, à aller les voir pour bénéficier de leurs retours d’expériences. Ça va nous permettre de nous orienter vers les bonnes structures et construire un plan d’action efficace. On ira ainsi à l’essentiel, en reproduisant ce qui a déjà fonctionné. 
  2. Se former auprès d’entrepreneurs. Que ça soit par le biais d’un mentor ou par le biais d’une structure telle que les incubateurs ou les écoles, l’importance c’est de s’assurer que le formateur est lui-même entrepreneur. 

 

Enfin selon vous, quels sont les 5 erreurs à ne pas commettre dans l’entrepreneuriat ?

  1. Ne pas parler de son idée : Garder pour soi son idée, nous ferme des opportunités.  La bonne attitude c’est de faire évoluer son projet, car ce n’est pas l’idée qui fait la différence, mais l’exécution qui créée le business. 
  2. Se lancer en estimant que notre idée est sympathique: c’est une erreur.  Notre projet doit être orienté client. Vous devez répondre à problème que rencontrent vos clients en apportant une solution concrète et palpable. 
  3. Chercher à avoir un projet parfait : Concrétisez le plus rapidement possible votre projet en éliminant ce qui est superficiel. Il faut tester le plus rapidement son projet auprès de son marché. 
  4. Rester seul.e. dans le projet pour faire des économies: si on veut développer son activité, il faut s’entourer, avoir une équipe et avancer avec elles afin de faire mûrir son projet et de limiter l’artisanal.
  5. Avoir peur d’expérimenter: c’est une erreur. La bonne attitude c’est d’expérimenter. C’est de nos expériences que l’on tire les meilleurs enseignements. Nous devons tester de nouveaux contenus, des nouveaux concepts, chercher à les faire évoluer ou éliminer ce qui ne convient pas.  

 

Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?

Pleins de bonnes choses ! Un réel succès pour la plateforme elleselance.com. J’ai une masterclass « ta stratégie digitale pour 2020 », le samedi 25 avril. Puis en septembre, c’est le début de la première promo de l’école de formation elleselance.com sur plusieurs mois avec une superbe équipe de formatrices spécialisées dans les métiers du digital : stratégie digitale, relations presses digitales, droit internet, gestion éditoriale, marketing d’automatisation et bien d’autres domaines. C’est un gros challenge !

 

***SAVE THE DATE 

Samedi 25 avril, masterclass en ligne sur « ta stratégie digitale pour 2020 » 

Bénéficiez d’un code promotionnel communauté Congo Na Paris :  – 30 EUROS pour  l’achat d’un billet

 

Pour plus d’informations :

Site internet : https://elleselance.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/grace.elleselance/

Instagram : https://www.instagram.com/gracemalandabelo/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCjDpbktg6Oq45msKVMmaymg?view_as=subscriber

Linkedin https://www.linkedin.com/in/grace-malanda/

Pinterest: https://www.pinterest.fr/gracemalanda/pins/

 

Propos recueillis par Anne-Sophie GNABA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *