Une plateforme incontournable

Être la voix, le rendez-vous des industries créatives africaines. Devenir le carrefour des rencontres de la diaspora congolaise et africaine en France et en Europe.

CNP MAG

Congo Na Paris / Dynamique Sociale  / De Paris à Kinshasa, la spécialiste du chignon Christelle Tshibangu sublime les femmes

De Paris à Kinshasa, la spécialiste du chignon Christelle Tshibangu sublime les femmes

Christelle Tshibangu alias Christal Chignon, une trentaine d’année, diplômée d’un Master de commerce de l’ESCG (Ecole supérieure de commerce et de gestion) est spécialiste dans l’art du chignon pour les grands événements.

A l’origine, la coiffure n’était pas dans son viseur. C’était sans compter sur la révélation, au grand jour, de son talent caché. Tel est le point de départ kide Christal Chignon celle qui sublime les femmes par des chignons très inspirés et originaux. Portrait.

Légende : Christelle Tshibangu, créatrice de Christal Chignon. Crédits photo : Cédric Kashalé.

Le chignon pour changer des coiffures habituelles

 

Crédits photos : Christal Chignon

Le premier chignon réalisé par Christelle est celui fait pour sa meilleure amie. C’est son anniversaire et elle souhaite changer de coiffure. Avoir quelque chose d’original, loin de ce qui se fait habituellement. Christelle se lance et laisse libre cours à sa créativité. Sa meilleure amie est ravie et peaufine son look d’anniversaire chez une maquilleuse professionnelle. La même maquilleuse, bluffée et séduite par cette réalisation capillaire, poste une photographie sur les réseaux sociaux. La suite de l’histoire est virale : la photo circule, les demandes affluent. La carrière de Christelle commence : « Au fur et à mesure, j’ai commencé à recevoir des demandes en privé. Je me suis même retrouvée à coiffer la maquilleuse de mon amie », raconte Christelle, qui a fini par créer sa structure « Christal Chignon, dérivé de Christelle ». Derrière c’est l’idée que le cristal brille, il a de la valeur. Il renvoie à la classe. Quant à « chignon« , c’est pour rappeler le caractère « spécialiste » de son activité.

Premier pas au salon du mariage Afro-antillais et prestations en Europe

Très  vite Christal  Chignon propose  des prestations en  dehors des frontières  : Allemagne, Suisse, Belgique,  Canada et Etats-Unis. Sa page Facebook,  créée en mars 2013,  est une excellente  plateforme pour partager  son actualité mais aussi ses  prestations. Prestations qu’elle propose  également pour les professionnels. Par le  biais de Tania Mbo, chargée de Relations Publiques  à Black Fahrenheit, Christal Chignon participe au salon  du mariage Afro-antillais. Elle finit par devenir la coiffeuse officielle de l’événement sur les éditions 2013 et 2014. « Je n’avais pas l’habitude de coiffer en direct devant des centaines voire des milliers de  personnes. Au début, j’appréhendais cette première expérience et j’étais nerveuse. Mais j’ai pu me concentrer sur la réalisation des chignons et les mariées présentes au salon ont pu me  voir à l’œuvre ce qui a installé un climat de confiance. Il y a eu pas mal de prises de contacts et j’ai pu accroître ma visibilité », détaille la spécialiste du chignon.

Crédits : Christal Chignon

Christelle est également perfectionniste et ne se repose pas sur son talent. C’est la raison pour laquelle, pendant un an, elle effectue un CAP coiffure à distance chez Koreva et une formation 

de perfectionnement en chignon. Une voie suivie non sans interrogation de la part de ses proches. « Au début mes parents ne comprenaient pas mon parcours entre le Commerce et Christal Chignon. Petit à petit, ils ont vu comment les choses évoluaient pour moi. A présent, ils en sont fiers », précise Christelle.

Premier événement à Kinshasa : le défilé Haute Coiffure

Les projets de Christelle ne se limitent pas à la France. Elle vise aussi son pays d’origine cher à son cœur : la RD Congo. C’est ainsi qu’elle fait le pari d’organiser à Kinshasa son premier événement unique en son genre : le défilé Haute Coiffure par Christal Chrignon.

Soutenue par ses proches et sa sœur en tête de file, elle renoue avec ses racines. Sabrina Mathilde animatrice, la reçoit dans son émission Kongo Link, dédiée aux jeunes entrepreneurs et talents du Kongo. C’est l’occasion de mettre en avant le défilé Haute Coiffure à venir.

En mars 2016, elle s’attèle à l’organisation. Elle part pour la première fois à Kinshasa. Elle y restera deux semaines pour préparer le défilé du mois de juin. Courageuse et très concentrée sur son objectif, elle planifie les moindres détails du défilé : les prestataires, les mannequins, les   photographes, la logistique d’accueil, les médias ; tout est passé au crible. « J’appréhendais et je me posais des questions comme : est-ce qu’ils ne vont pas me rejeter, comment ils vont recevoir le projet, j’entendais souvent « aza mwana poto » (littéralement « c’est  une enfant d’Europe » en lingala). Mais au final, j’ai été bien reçue et les discours ont changé en « aza mwana na biso, abosani te » (littéralement « c’est notre enfant, elle n’a pas oublié ». Ils parlaient de nos racines.

C’est une première. En trois mois, elle parvient à tout mettre en place grâce au soutien de sa famille. Située dans l’hôtel de son oncle, appelé Hôtel Kampo, Christelle révèle son talent de coiffure  à un public très attentif. Jennifer Kanyeba et un autre animateur Trésor Tshi Tshi T19  ont  animé  la soirée.  L’événement a  trouvé son public  au Congo. Le défilé  a été perçu comme original et novateur. L’accueil a été d’autant plus chaleureux que la première édition s’est déroulé en RD Congo.

Perspectives d’avenir : une aventure avant tout humaine

Quand on lui pose la question sur ses perspectives d’avenir, c’est naturellement que Christelle déclare vouloir étendre son activité. « Actuellement, je suis seule à faire des chignons avec Cécile ma collaboratrice qui s’occupe de la pose des extensions capillaires. Je cherche à recruter des personnes compétentes dans la gestion, le secrétariat, les relations presse, les recherches de partenariats et de contacts.» A long terme, elle espère vivre de sa boîte. Pour l’instant, elle travaille à Groupama à temps partiel et les week-ends, elle fait des prestations. « Le talent c’est bien, la passion aussi mais il faut aussi les fonds » mentionne la jeune entrepreneure.

En plus des chignons, Christelle fait passer des messages poignants sur l’acceptation de soi. C’est l’ambition de « #belledifference connais ta valeur, accepte ta différence », une campagne lancée le 8 mars de cette année, à l’occasion de la journée de la femme.

L’objectif : valoriser les femmes dans leur diversité physique et ethnique mais aussi dans leur trait de caractère. Parce que la différence une fois connue et acceptée est une véritable richesse pour soi mais également pour les autres. Un message que Christelle partage avec les femmes mais aussi plus largement avec tout un chacun. Cette vidéo est actuellement disponible sur YouTube.

Propos recueilli par Sephora LUKOKI KAPINGA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire

Commenter