Une plateforme incontournable

Être la voix, le rendez-vous des industries créatives africaines. Devenir le carrefour des rencontres de la diaspora congolaise et africaine en France et en Europe.

CNP MAG

Congo Na Paris / Culture  / 8ÈME ÉDITION DE LA CONGO FASHION WEEK

8ÈME ÉDITION DE LA CONGO FASHION WEEK

Fidèle à sa tradition, la Congo Fashion Week (CFW) s’est lancée dans la promotion des entrepreneurs de la mode depuis 2013. La Congo Fashion Week revient cette année propulser les talents locaux et africains avec la semaine de la mode autour du thème « Congo with Style» du 29 octobre au 02 novembre 2019 au musée national de la RDC, avec un focus particulier sur la créativité, le luxe et surtout la vente.

Voici 5 raisons pour lesquelles il ne fallait pas manquer la CFW : 

  • Tribune d’expression

Comme chaque année, Congo Fashion Week n’a pas mis de côté l’une de ses nobles missions qui est d’être une tribune d’expression pour les stylistes congolais. Ce grand rendez-vous de la mode a été aussi l’occasion pour les jeunes mannequins congolais d’être au-devant de la scène. Après un recrutement local, les mannequins sélectionnés ont défilé durant trois soirées pour mettre en avant les créations des 29 stylistes locaux pour la plupart.

  • Un cadre idéal

Pour cette huitième édition, la Fashion Week s’est déroulé dans le musée national de la RDC qui a ouvert officiellement le 23 novembre 2019. C’est un endroit en vogue où les jeunes se rendent très souvent. C’est aussi un lieu très apprécié par les jeunes photographes. Rien de tel qu’un endroit qui symbolise l’identité culturelle et qui attire les jeunes pour présenter la mode congolaise.

  • Motivation Noble

MF Idikiayi a organisé la Fashion Week dans l’intention de fédérer les créateurs congolais et mettre en lumière leurs talents comme elle l’a souligné lors de la conférence de presse qui a eu lieu le 29 Octobre pour lancer officiellement cette semaine de la mode. A ce jour on peut dire que c’est un pari réussi parce que l’expérience continue à se renouveler chaque année.

  • Miser sur les influenceuses congolaises

Après l’originalité du cadre, l’autre nouveauté c’est la collaboration avec des influenceuses mode : Déborah Mutund en tant qu’égérie de la huitième édition Congo Fashion Week et Josépha Mutund comme maquilleuse des mannequins avec son entreprise Josépha Cosmétique. Ces influenceuses bénéficient d’une grande notoriété sur les réseaux sociaux. Cet événement a été une occasion de rencontrer leur communauté et de partager leur passion et leurs talents bien-sûr. Déborah Mutund a d’ailleurs fait passer un message fort avec sa collection destinée à mettre les femmes rondes à l’honneur. Une révolution dans le monde de la mode. C’est une façon de refuser les codes établis et de proposer une mode plus inclusive. Toutes les femmes ont leur place et les rondeurs ne sont désormais plus un obstacle. 

  • Soutien de l’Etat

Sous le haut patronage du Président de la RDC, cette année la semaine de la mode a eu le soutien du gouvernement congolais. C’est un beau geste pour ce secteur souvent négligé alors que l’industrie de la mode pourrait générer énormément de ressources. L’Etat a décidé d’accompagner la Congo Fashion Week en lui permettant d’organiser le défilé dans le nouveau musée national de la RDC.

Voilà les raisons pour lesquelles il fallait être à la Congo Fashion Week. En ces 8 années d’existence, la CFW a su influencer la perception du business dans le secteur de la mode en RDC. A travers ces différents projets tels que le magazine MOLATO et la Congo Fashion Institute, elle a mis à la disposition des designers les outils nécessaires à l’expansion de l’industrie congolaise.  À ce jour, elle demeure une référence en Afrique comme dans le reste du monde.

Soraya ODIA

Aucun commentaire

Commenter