Tonga Mboka...

Depuis 2018, Fadelle GIDES MIANTAMA est la fondatrice de Matondo, une association d’accompagnement aux femmes basée dans la ville de Limeil-Brevannes, en France.

Après avoir obtenu en 2018 parallèlement à son travail dans une grande banque française un Bac+ 4, en Banque, Assurance, et Finance, option Back office financier. Elle prépare, en  ces jours un Master en Marketing digital, une décision puisée dans sa passion de l’élaboration de contenu, de pouvoir communiquer sur les réseaux et de créer des événements. 

Accompagner les femmes entrepreneuses ou en reconversion professionnelle 

Durant son parcours professionnel dans la finance, elle a pu au sein de son entreprise intégrer une association interne prônant la diversité et tentant de lutter contre les préjugés. Elle a été dans cette association interne pendant 3 ans, dont une année à  la présidence. C’est en cette période qu’elle a décidé d’aller plus loin. En créant son association avec sa petite sœur afin d’accompagner les femmes souhaitant de se lancer dans l’entrepreneuriat, ou la reconversion.

« C’est une partie de moi, c’est une façon de donner ce que j’ai reçu.», renchérit-elle. Cette Association et une façon pour elle de donner qu’elle a reçu par le concours de toutes les personnes qu’elle a rencontré dans son parcours. Elle a fait le choix d’entreprendre, bien qu’en sachant que tout le monde n’est pas fait pour ça. Il lui a fallu en plus de la volonté, de l’endurance, de la foi et de l’authenticité pour entreprendre, malgré les dires de son entourage

 

Matondo, c’est une équipe restreinte de sept femmes dévouée à la solidarité féminine. Matondo, c’est aussi des événements portés sur le partenariat avec d’autres associations, des événements crées pour mettre en valeur des femmes artistes qu’elle accompagne. L’Association a déjà produit un film consacré aux femmes artistes qui, d’ailleurs « Nous avons pu diffuser 26 minutes de ce film dans l’émission Afro people de Vox Africa, et nous espérons pouvoir le diffuser entièrement sur les chaines de France Télévision. », affirme Fadelle Gides Miantama. 

C’est dans cette optique que s’inscrit la prochaine perspective de l’Association. D’ici octobre 2022, l’Association compte organiser un événement mettant en valeur les femmes artistes, peintres, photographes, poètes,… et d’autres activités telles que les conférences, sur trois jours.

Fadelle Gides Miantama a dit « Oui » à son appel, celui d’entreprendre dans le social. Pour elle, c’était déjà une évidence, car elle s’intéressait déjà à des associations de la diaspora. Le plus difficile a été le financement, car l’Association a démarré sur les fonds propres. Aujourd’hui, il y a eu partenariat tout en espérant en trouver d’autres. Fadelle Gides Miantama confie qu’en réalité, ce n’est pas facile de concilier la maternité, le foyer à la vie professionnelle, mais elle reste fort engagée dans la cause, Car « Ma motivation c’est l’autre, voir l’autre s’accomplir est pour moi une source de joie. », conclut-t-elle.

Prisca MONGITA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.