Tonga Mboka...

Il s’appelle Christian Ensampunya N’SABAKA, un entrepreneur congolais évoluant depuis 2020 à Kinshasa dans le secteur foncier.

 

Apres avoir travaillé pour plusieurs multinationales dans les secteurs variés tels que les assurances, les Brasseries et le Pétrole. Il atterri dans le milieu entrepreneurial. L’immobilier est le deuxième secteur dans lequel il entreprend après la rupture de son contrat provoquée par son employeur. « Je me suis lancée dans l’entrepreneuriat pour gagner la liberté et pour être affranchi des contrats d’un salaire limité et pour pouvoir rêver tout simplement grand. », confie Christian Ensampunya N.

En 2020, en pleine pandémie, Christian Ensampunya N’SABAKA crée Stratimmo, une entreprise de vente  foncière. Alors que beaucoup d’entreprises fermaient et d’autres encore avaient du mal à maximiser leurs rentabilités. Du côté de la jeune entreprise, les défis se sont révélés être « opportunités ». « Oui, effectivement Stratimmo a été créée en pleine période pandémique. Les défis que nous avons eus à relever sont en fait la brèche qui nous a permis de nous infiltrer, car on ne pouvait pas être en pleine ville. Nous avons opté d’aller en dehors de la ville.C’est un projet que j’avais en tête depuis plusieurs années, c’est la pandémie qui a permis de le mettre en œuvre. », raconte-t-il.

Christian Ensampunya N. affirme que l’immobilier est l’un des secteurs les plus problématiques du pays. D’où son choix d’entreprendre dans la viabilisation des espaces qui sont à l’état naturel en est une solution. Sur ce, Stratimmo a pour vocation de rendre plus accessible et plus agréable l’expérience que représente l’acquisition foncière. En plus de réaliser des travaux des différentes natures pour la viabilisation des terres, Stratimmo met de l’eau, de l’électricité, réalise des caniveaux et des routes sur ses sites.

 

En tant qu’entrepreneur, Christian Ensampunya N.  avoue avoir fait face aux défis lors du lancement de ce projet. Lesquels, la mobilisation des ressources humaines, des compétences utiles à la matérialisation dudit projet. Et d’autres défis demeurent jusqu’à aujourd’hui et l’entreprise fait de son mieux pour sécuriser ses clients en changeant l’image du secteur immobilier qui, souvent ternie par les non professionnels.

Face à la concurrence, Stratimmo, s’exige une ponctualité sans faille dans l’exécution de ses services. Et en ce qui concerne l’innovation, seul proposer un service utile dont les gens ont besoin et qui n’est pas  forcement disponible au moment  où il est mis sur le marché compte. « L’innovation pour nous c’est peut-être la commercialisation systématique ou la professionnalisation et on doit faire beaucoup de progrès,… nous avons innové peut-être dans la façon de proposer les  terrains avec des facilités de paiement supportées directement par nous-mêmes. Nous permettons à nos clients de payer en plusieurs mensualités. » explique le fondateur de l’entreprise, Christian Ensampunya N.

S’agissant de perspectives de s’étendre dans les provinces du pays, le patron de Stratimmo  estime avoir encore beaucoup à faire à Kinshasa, en termes d’amélioration des services et prestations jusqu’à la gestion. « Pour moi, aller en province ou dans les autres villes de la RDC n’est pas une fin en soi. On doit d’abord améliorer fortement notre offre sur place ici dans la périphérie de Kinshasa et puis peut-être proposer d’autres types des services lies au secteur immobilier… lorsque nous serons nous-mêmes satisfaits de l’ensemble du package que nous proposons en termes de durée, là nous pourrons voir les choses autrement et éventuellement penser sortir de la ville province de Kinshasa. », conclut-il.

Prisca MONGITA

Correspondante de Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.