Tonga Mboka...

Hospitalisation, médicaments, obsèques … Parce que nous sommes déjà nombreux à prendre en charge les frais de santé de nos proches au pays, et ce dans des conditions parfois délicates, Christopher NSIANGANI et ses co fondateurs ont décidé de créer “SINGA”, une complémentaire santé solidaire et engageante, qui permettra de couvrir jusqu’à 100% des frais de santé de leurs proches en Afrique. Interview.

 

CNP MAG : L’accès aux soins en Afrique est de plus en plus inégal. Comment votre complémentaire santé, répond-elle à cette problématique ? 

Christopher NSIANGANI : En 2020, 53% des africains déclarent avoir manqué de soins au moins une fois dans l’année et environ 41% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Notre objectif avec Singa est de lutter contre ces inégalités et de rendre les soins accessibles à tous. Pour atteindre cet objectif, notre solution fait le lien entre la diaspora, leurs proches en Afrique et nos réseaux de soins partenaires locaux. Au travers de notre assurance et d’une gamme d’abonnements mensuels adaptés à leurs budgets, singa permet aux membres de la diaspora de protéger jusqu’à sept de leurs proches sur un même abonnement. Munis de leurs cartes d’adhérents, ces bénéficiaires pourront ainsi faire valoir leurs droits auprès de professionnels de santé.

 

CNP MAG :  Qu’est-ce qu’une complémentaire santé solidaire?

C.N : Pour nous, cela veut dire prendre soin des populations qui n’ont pas accès aux soins, tout en prenant soin du pays dans lequel elles vivent. En nous appuyant sur des valeurs telles que le partage, l’humain, la transparence, nous accompagnons la diaspora dans la protection de ses proches au travers de l’assurance santé, et nous leur permettons de prendre soin de leur pays, en réinvestissant une part des cotisations collectées dans l’économie locale. Chaque membre devient ainsi un acteur actif et engagé du développement du pays, et a de la visibilité sur comment ses cotisations sont utilisées.

 

CNP MAG : Comment fonctionne cette complémentaire santé? 

C.N :  Le fonctionnement est assez simple et se déroule en quelques étapes :

  1.  – Je me rends sur le site de singa où je peux choisir mon offre et enregistrer mes bénéficiaires
  2. – Je valide ensuite mon abonnement mensuel
  3. – Mon bénéficiaire se rend dans l’agence locale partenaire pour confirmer son identité
  4. – L’agence lui remet sa carte d’adhérent
  5. Mon lien est créé, mon bénéficiaire est à présent protégé et peut accéder à notre réseau de soins partenaire

CNP MAG : Comment cherchez-vous à favoriser l’accès aux soins ?

C.N :  A titre d’exemple, environ 75% de la population congolaise vit en dessous du seuil de pauvreté. Pour ces personnes, il est difficile d’envisager d’acheter une assurance santé ou même d’accéder à des soins de qualité sans aide. Il s’appuient donc sur leurs proches en Europe pour les aider et prendre en charge leurs frais de santé ou encore d’obsèques. C’est pourquoi nos offres permettent de protéger jusqu’à sept proches à la fois et de couvrir jusqu’à 100% de leurs frais de santé, dans la limite du plafond qui sera indiqué. Conscient que chaque cas est différent, et que tout le monde n’a pas la possibilité de se déplacer, chaque bénéficiaire aura également accès à notre service de téléconsultation et aura donc la possibilité de bénéficier à distance, de conseils et d’accompagnement de la part de professionnels de santé qualifiés.

CNP MAG : Quels sont les différents services proposés par votre complémentaire santé solidaire?

C.N : Chaque offre inclut des garanties et des plafonds étudiés pour répondre au budget de la diaspora, tout en prenant en compte les conditions et les besoins de leurs proches au pays. On retrouve donc des prestations telles que la prise en charge des frais de santé : hospitalisation, maternité, optique, dentaire, médicaments. Une prime pour contribuer aux frais d’obsèques est également incluse, et ce sans coûts additionnels. Et, pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer, ou cherchant à avoir un second avis médical, nous proposons également la télé-consultation.   

CNP MAG : Comment vous vous différencier d’une autre complémentaire santé solidaire 

C.N : Notre solution, qui est actuellement en cours de développement, a été construite avec l’aide de nos utilisateurs au cours d’ateliers et de sessions de tests. Ce qui nous a permis de les conserver au cœur de notre démarche. Il y a également une forte notion de responsabilité et de partage car avec l’aide de la diaspora, nous investissons une part des cotisations perçues dans l’économie locale. Enfin, nous proposons la télé-consultation afin de favoriser l’accès à la santé pour tous, y compris certaines personnes vivant dans des déserts médicaux.   

CNP MAG : Sous quelles conditions peut-on en bénéficier?

C.N :Il n’y a aucune condition particulière. Tout membre de la diaspora, âgé de 18 ans ou plus pourra souscrire et faire bénéficier à ses proches de nos offres. Selon le pays du bénéficiaire, une limite d’âge peut être appliquée. En République démocratique du Congo par exemple, cette limite est actuellement fixée à 65 ans.

CNP MAG : Le recours à Internet se démocratise en Afrique. Comment avez-vous amorcé le grand virage internet ?

C.N : Effectivement, Internet se démocratise en Afrique et comme on le sait, le mobile y a une place très importante. On le constate notamment dans la manière dont nos proches communiquent avec nous. Par exemple, la majorité des membres de ma famille me contacte et échange avec moi via WhatsApp. Le constat est le même en ce qui concerne les services financiers. On peut ne pas avoir de compte en banque mais on utilise le paiement mobile avec Orange Money ou Mpesa. Il était donc important pour nous de proposer des solutions qui sont au plus proche des habitudes de nos utilisateurs. C’est pourquoi nous développons un site internet afin de permettre à la diaspora de souscrire, et une application mobile pour que leurs proches en Afrique bénéficie d’un accès simple et sécurisé à nos services. 

Christopher NSIANGANI

Propos recueillis par BUKASA-MFUNI Johanna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.