Tonga Mboka...

Situé dans la commune de Limete à la 14ème rue, avenue des Poids Lourds, le Parc Aqua Splash, Water Park et Resort propose des activités aquatiques et des espaces de détente et de loisirs. Une affaire qui marche et attire.

L’industrie des loisirs congolaise se modernise. Alors que les grands hôtels de la capitale se refait une beauté, un concept jusqu’alors inédit dans le pays s’est épanoui dans la partie Est de la ville, entre le Pool Malebo (dont elle occupe la façade sud-ouest) et le boulevard Lumumba. Depuis août 2021, sur le modèle des grands complexes de loisirs internationaux, Aqua Splash propose sur une superficie de plus de 25.000 mètres carrés des activités pour tous les âges, dans un cadre invitant au farniente.

Pour 35$ adulte et 25$ enfant la journée, chacun peut profiter des six principales attractions entre la ballade en douceur sur la rivière souterraine de 300 mètres et les sensations fortes des glissades en passant par la piscine à vagues et la pluie dansante à côté de l’aquarium virtuel. 

Une véritable ambiance de vacances dans la capitale congolaise qui attire désormais des centaines de personnes par jour, en particulier une clientèle familiale.

Un complexe touristique 

Il faut dire que tout est fait pour. Plusieurs maîtres-nageurs assurent la sécurité autour des piscines, des animateurs proposent des jeux et des activités ludo-éducatives. Dans la cour, des piscines avec une capacité d’accueil de 350 personnes, des chutes d’eau avec des toboggans.

Le parc est également doté de 3 restaurants gastronomiques et des chambres et suites familiales, et d’une salle polyvalente de plus de 1100 places assises avec buffet, à même d’accueillir des événements divers et variés. 

Redorer l’image du pays 

Unique en son genre en RDC, ce premier parc aquatique et resort change la donne sur le narratif du tourisme en RDC. Cela a en effet “changé l’image du tourisme et du loisir au Congo” atteste Ghassan AMER, chef de projet.

Le ministre d’Etat chargé du Tourisme, Modero Nsimba, avait quant à lui, mentionné en mai 2021 lors de sa première visite sur le site, que ce projet va permettre de “soigner l’image” du pays aux yeux du monde.

 

Johanna BUKASA-MFUNI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.