Tonga Mboka...

Fondée en 2020 par Kevin Matanda, l’association La Force d’aimer mène diverses actions pour les enfants et les familles démunis en Afrique et notamment en République Démocratique du Congo. Propos recueillis par Clint Zembo NSONSA.

 

Bonjour Kevin Matanda. Pouvez-vous nous raconter comment est née l’association ?

À 14-15 ans je me questionne sur mon identité, pourquoi est-ce que ce n’est pas moi qui suis à Kinshasa ou ailleurs et qui ne vis pas la dure réalité de notre pays et plus largement de notre continent ? J’étais dans l’incompréhension de voir que la majorité de la jeunesse congolaise de la diaspora était dans l’indifférence vis-à-vis de notre pays, en partant de ce constat j’ai décidé de m’engager socialement pour mon pays.

L’association est donc née de ce constat : répondre aux besoins quotidiens de la société. Mais aussi  la volonté d’être acteur du changement et contribuer à l’émancipation totale de la R.D.Congo.

Comment est né le partenariat avec Noir & Fier ? Quelles sont les valeurs qui vous ont rapprochés ?

L’histoire commence en 2016 de manière officieuse, j’effectuai mon premier voyage en RDC et je me demandais ce que je pouvais faire de plus pour mon pays au-delà d’aller le visiter. J’ai donc contacté l’école primaire de mes cousins sur place et effectué une campagne de récolte de dons de fournitures
scolaires pour une école à Kinshasa, j’ai consacré mon second bagage de fournitures scolaires pour pouvoir faire un don. L’action s’est bien passée et à mon retour, je savais qu’à terme je devais faire mon organisation mais je me considérais encore trop jeune.

J’ai donc approché Noir & Fier avec qui j’ai pu réaliser en 2017 une seconde action de plus grande envergure. Trois ans après, je décide de créer l’association La Force d’Aimer.

Quelles actions avez-vous menées ? 

Après Kinshasa en 2016 et 2017, nous avons travaillé en 2020 avec Pawa Foundation dans les villes de Goma et Bukavu. La dernière action en date, était en 2021 deux écoles à Goma et Bukavu ont pu bénéficier de notre soutien et pas moins de 400 élèves ont pu recevoir des fournitures scolaires et nous parrainons aussi deux enfants pour l’année scolaire en cours.

Quels sont vos objectifs pour les années à venir ?

Continuer nos actions en les amenant à passer d’autres paliers, faire grandir nos ressources
humaines et financières mais pas seulement, faire grandir l’intérêt de l’engagement sociale
chez la jeunesse de la diaspora.

Pourquoi êtes-vous exposant à la 5 ème édition du Salon Congo Na Paris qui aura lieu le 16 et le 17 Avril 2022 ?

Faire connaitre l’association et sa vision à la diaspora congolaise, faire la rencontre de
mécène ou partenariat et obtenir des dons.

Un mot pour inciter les visiteurs à venir à votre stand.

Nous vous invitons à venir à notre rencontre et en savoir plus sur La Force d’Aimer, notre vision et nos engagements pour la justice sociale. Nous sommes une jeune organisation désirant être une solution pour des enfants, parents et familles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.