« Arts, culture et patrimoine : un levier pour construire l’Afrique que nous voulons ». C’est le grand thème sous lequel l’Union africaine a placé l’année 2021. Différentes activités sont prévues pour l’occasion sur le continent, parmi elles, le lancement le mois prochain de la première édition du Soft Power Days à Brazzaville. 

Organisée par le think tank ACC (Ateliers Citoyens du Congo), cette première édition Soft Power Days se tiendra le 7 et 8 août dans la capitale congolaise autour des domaines de l’éducation, la culture, le tourisme et le patrimoine. 

Marien Fauney NGOMBÉ, président-fondateur des ACC, a exprimé l’idée qui a initié cette démarche novatrice : “Le but étant de sensibiliser la société civile et les pouvoirs publics sur la force de séduction du Congo. Ce potentiel attractif du Congo qui se justifie par son histoire mémorielle (porte des esclaves de Loango), son industrie culturelle et créative (musique, littérature, cinéma…), ses ressources naturelles (fleuve Congo, forêts du bassin du Congo, les tourbières…) et aussi sa diplomatie. L’idée est de mettre en lumière le fait que ces facteurs de rayonnement de notre pays soient également des leviers de croissance économique.” 

Le choix de l’UA de faire de 2021 l’année de l’Arts, de la culture et du patrimoine comme  un levier pour construire l’Afrique entre en résonance avec cette initiative qui souhaite créer deux jours d’échanges instructifs et constructifs à travers une conférence et un festival.

Deux dates uniques 

La journée du 7 août sera consacrée à la conférence sur le soft power congolais. Le soft power comme un levier de puissance et de développement pour la République du Congo.  Elle aura lieu au Radisson Blu M’Bambou Palace Hôtel et regroupera des penseurs, des entrepreneurs de la culture, des décideurs politiques et économiques congolais.

En guise d’introduction à la conférence, la journée du 7 août débutera en matinée par une exposition de la célèbre école de peinture de Poto-Poto puis sera suivie à 14h par la conférence elle-même. 

Cet événement gratuit se veut rassembleur pour l’ensemble de la communauté entrepreneuriale,  notamment les citoyens qui ont à cœur le développement économique du pays,  les acteurs politiques et ceux de la société civile. 

Le 8 août se tiendra au centre culturel Zola, le Festival So’Art. Une journée dédiée à l’expression artistique congolaise. Au programme : concerts, exposition de l’école de peinture de Poto-Poto, stands culinaires, vêtements, dédicaces et ventes de livres. 

À travers ce festival, ACC veut créer de nouvelles synergies pour repenser le Congo et ses enjeux par le biais de l’art. L’occasion de mettre en lumière les talents congolais de demain, tels que des musiciens, des auteurs ou encore des produits made in Congo. 

Johanna BUKASA-MFUNI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *